À propos de MOG architectes

Quel que soit le projet, nous proposons une réponse spécifique liée aux éléments de composition du site, à son histoire, à son vécu, à l’émotion qu’il dégage, à sa matérialité, à son immatérialité, à toutes ces synergies desquelles émane « l’esprit du lieu ».

Ces éléments sensibles font l’objet de recherches sur place ou dans les archives, en vue de développer un diagnostic, duquel découleront un scenario, puis un concept. De ce travail de fond naitra la formalisation, précise et rigoureuse. L’appropriation de l’espace et l’ordre des éléments sont essentiels, desquels ressortent la qualité d’usage, la cohérence et l’interface : fonction – construction – forme – espace.

Notre réflexion sur la Ville vise à résoudre les conflits de ruptures entre territoires en mutation ou lieux de confrontations entre couches urbaines idéologiques successives. Elle cherche à retrouver des continuités du bâti dans la ville, du lien, des coutures urbaines.

L’Habitat occupe une part essentielle de nos recherches : Les comportements évoluent et nous devons adapter ces nouveaux modes de vie, ces nouveaux usages, en intégrant les dimensions environnementales et sociétales. Logement collectif, locatif ou en accession, résidences multi-générationnelles, pour séniors ou pour étudiants, opérations de réhabilitation, programmes mixtes d’aménagement, en secteur dense, en périurbain ou rural… l’agence répond à tous types de programmes, sur tous les territoires, avec une attention toute particulière sur les sites exceptionnels ou sensibles.

L’équipement public est très présent dans notre production, au service des écoles, des collèges, des lycées, des bâtiments à vocation institutionnelle ou administrative. Nous avons également une grande expérience dans la production d’équipements à vocation culturelle, collaborant étroitement avec nos partenaires scénographes et acousticiens. Notre implication historique dans le sport nous accrédite d’une réelle expertise sur les équipements dédiés, les gymnases, les plaines d’évolution, les piscines et les stades.

Le tourisme et le loisir enfin, nous permettent de décliner notre savoir faire de « l’habiter » et du  « vivre ensemble », sur le contexte local de notre région touristique. De l’hôtellerie de luxe dans les châteaux viticoles ou le secteur sauvegardé de Bordeaux, à la résidence ou village pour Pierre & Vacances ou Azureva, nous cherchons à sublimer l’esprit du lieu, théâtre d’expériences uniques, dans les conditions de confort attendues au XXIe Siècle.

Équipe

Cécile Moga

Architecte DPLG, associée

Diplômée de l’Ecole d’Architecture et de Paysage de Bordeaux en 1999.

Diplômée de l’Instituto Superior Técnico de Lisbonne en 1997 (section urbanisme).

Administratrice de la Maison de l’Architecture de 2008 à 2013 (vice-présidente de 2011 à 2013).

Michel Moga

Architecte eth-z, associé

Diplômé de l’Ecole Polytechnique Fédérale de Zürich en 1973.

Président du Conseil de l’Ordre des Architectes d’Aquitaine de 2007 à 2013.

Membre du Comité Local Unesco Bordeaux depuis 2009.

Administrateur de la Maison de l’Architecture, chargé des relations avec le réseau des MA depuis 2013.

Julien Mogan

Architecte DPLG, associé

Diplômé de l’Ecole d’Architecture et de Paysage de Bordeaux en 2003.

Conseiller de l’Ordre des Architectes d’Aquitaine depuis 2013.

Conseiller municipal à la commune de Cénac depuis 2019.

Conseiller communautaire des Portes de l’Entre-Deux-mers depuis 2019.

MOG architectes nait en 2015 de la fusion des activités de Cécile MOGA, Michel MOGA et Julien MOGAN, tous les 3 architectes co-gérants. L’atelier d’architecture regroupe 9 architectes, un BIM manager et une assistante administrative, au 24 de la rue des Argentiers à Bordeaux.

Cécile MOGA, architecte DPLG

Après son diplôme obtenu en 1999 à l’Ecole d’Architecture et de Paysage de Bordeaux, Cécile Moga multiplie ses expériences professionnelles, contribuant deux ans à des projets tertiaires avec Dain & Saladin, puis deux ans au sein de l’agence parisienne Wilmotte & associés sur des opérations de grande envergure. En parallèle, elle effectue des missions d’urbanisme et participe à plusieurs « workshops » dans des mégapoles asiatiques (Saïgon, Shanghai) ou des capitales européennes (Amsterdam, Lisbonne).

Installée en libéral depuis 2004, elle réalise principalement des logements collectifs dans l’agglomération bordelaise (dont 715 ces cinq dernières années et 745 actuellement en projet), et des équipements publics à vocation culturelle dans toute la France (Pôle culturel du Marsan à Saint-Pierre du Mont, Pôle Sud à Saint-Vincent-de-Tyrosse, Quai 9 à Lanester). Elle intervient aussi sur des opérations de réhabilitation (rénovation des anciens chais de Luze, extension de l’Hôtel Montesquieu à Bordeaux), ainsi que sur des projets implantés sur des sites sensibles (jetée de la chapelle à Arcachon).

En 2008, elle est récompensée par la Ville de Bordeaux, en recevant le Prix d’architecture AGORA, catégorie Réhabilitation, pour la réalisation d’un programme mixte et la création d’un passage couvert sur le site des anciens chais de Luze, quartier des Chartrons à Bordeaux, projet réalisé pour Domofrance en association avec Michel Moga.

 

En 2016, la résidence étudiante Clairefontaine pour Gironde Habitat à Mérignac obtient le 1er Prix Régional de la Construction Bois catégorie logements collectifs.

Son approche de l’architecture est intimement liée à ses expériences à l’étranger et aux voyages. Dans sa démarche, elle ne conçoit pas de ne pas aller explorer et s’imprégner d’un territoire nouveau, d’une culture différente. De chaque voyage, elle ramène de nombreuses photographies. Ces dernières constituent un recueil de matières et de textures, dans lequel elle puise pour nourrir sa créativité. La matière est au cœur du projet architectural. Qu’elle soit minérale, végétale, ou lumière, elle aime la mettre en scène, l’extraire, la détourner, la décliner, la superposer, l’extruder pour révéler un paysage et créer une émotion.

Elle manifeste un engagement fort pour l’architecture contemporaine et ne cesse de générer une dynamique permanente de recherche, d’innovation et de création dans les projets.

Michel MOGA, architecte eth-z

Après 6 années d’études d’architecture à Zürich (Ecole Polytechnique Fédérale) et un an de pratiques à Florence, il devient assistant du professeur Aldo Rossi dans son enseignement pendant deux ans à Zürich. De retour à Bordeaux en 1974, il travaille dans l’atelier d’architecture de Francisque Perrier puis crée ensuite son agence en 1976.

Sa production est marquée par la réalisation de nombreux logements, dont les 77 appartements de la rue Poujeau à Caudéran, projet bois vertueux conçu pour Domofrance avec Françoise Hélène Jourda et Cécile Moga.

L’équipement de services est également très présent dans sa production, Michel Moga concevant des écoles (Georges Lasserre à Talence), des collèges (l’Estey à Saint-Jean-d’Illac et Henri Brisson à Talence), des cuisines centrales (SIVU Bordeaux-Mérignac et SIREC Cenon-Floirac) ou des bâtiments à vocation institutionnelle ou administrative (Sogerma, Gaz de Bordeaux (associé à FLINT)).

Sa réflexion sur la Ville vise à résoudre les conflits de ruptures, entre territoires en mutation ou lieux de confrontations entre couches urbaines idéologiques successives. Il cherche ainsi à retrouver des continuités du bâti dans la ville, du lien, des «coutures urbaines» (restructuration du site des anciens chais de Luze (en association avec Cécile Moga), 7 rue de la Merci, angle des quais et du cours du Médoc…).

 

Son implication dans le rugby professionnel, à la présidence du club de Bordeaux-Bègles de 1993 à 2006, à la Ligue Nationale de Rugby de 2000 à 2003, l’accrédite d’une réelle expertise sur les équipements sportifs. Il s’illustre notamment lors de la restructuration du Stade Chaban-Delmas pour la Coupe du Monde de Football en 1998 (associé à Teisseire-Touton) et plus récemment sur l’appel à idées pour sa reconversion urbaine.

Il assure les fonctions de Président du Conseil de l’Ordre des Architectes d’Aquitaine de 2007 à 2013 et est membre du Comité Local Unesco Bordeaux. Il est également administrateur de la Maison de l’Architecture.

C’est l’expérience et les références de 40 ans d’exercice libéral que Michel Moga met au service de la structure MOG architectes.

Julien MOGAN, architecte DPLG

Architecte 12 années chez Art'ur où il fut associé, Julien Mogan accomplit de nombreux travaux et études sur le développement de la filière sèche par la préfabrication de modules bois et sur l’optimisation des performances thermiques et énergétiques dans la construction, dont  ressortent des réalisations novatrices.

Sur le thème de l'enseignement, les constructions du collège Montaigne à Lormont et des écoles de Bruyères le châtel, mettent à l’honneur la construction bois, très adaptée en termes d’usage et d’image. La restructuration / extension du Lycée Claveille à Périgueux ou celle du collège de Beaumont du Périgord font preuve du réel potentiel des structures de béton des années 60, pour se projeter vers le XXIe siècle.

Sur des programmes tertiaires, la réalisation de l’Hôtel des services de la Gironde est démonstrative en préfabrication béton, poteaux poutres et panneaux, mais aussi prédalles et voutains laissés bruts. Les recherches pour l’opération du pôle technique du bois (FCBA) à Champs sur Marne, mettent en relation construction bois avec efficacité, modularité, évolutivité et grande technicité.

 

Certains projets subliment des sites naturels exceptionnels, comme l’aménagement du parc aux daims de Chateauvillain, l’Eden Resort sur un versant basaltique de Saint Denis de la réunion, la passerelle piétonne et cycliste au-dessus de la Dordogne, sous le viaduc Eiffel à Cubzac-les-ponts, ou la réalisation du parcours scénographique autour du marais d’Orx, dernière grande zone humide protégée du littoral Aquitain, classée en Réserve Naturelle Nationale et intégrée au réseau européen Natura 2000.

Depuis 2013, il est élu Conseiller de l’Ordre des Architectes d’Aquitaine, prenant à sa charge les relations avec les acteurs de la construction (Fédération du bâtiment, Maitres d’ouvrages publics, Institutions, DREAL, ADEME, Pôle Bois Construction (FCBA), CETE…).

En 2019, il est élu conseiller municipal à la commune de Cénac et conseiller communautaire des Portes-de-l’Entre-Deux-mers.