Hôtel Montesquieu à Bordeaux

La restauration de cet hôtel particulier et le développement en son cœur d’un nouvel ensemble sont l’opportunité de s’interroger une nouvelle fois : Comment produire dans le secteur historique de Bordeaux une architecture résolument contemporaine ?

L’hôtel Montesquieu est un ensemble homogène exemplaire de bâtiments classiques bâtis du XVIIe au XXe siècles et organisés autour de deux cours carrées successives, entre le 21 de la rue Paul Louis Lande et le jardin arboré de cèdres centenaires et protégés en cœur d’îlot.

Réhabilitation rigoureuse du patrimoine existant
32 appartements sont restaurés dans les étages courants de l’Hôtel Montesquieu dans le plus grand respect de l’écriture architecturale classique, tant dans le choix des matières que dans leur mise en œuvre, dans le plus grand respect des proportions, des rythmes, qui définissent les espaces et l’ordonnancement des façades. La chapelle est occupée de duplex, valorisant les volumes du cœur et de la voute.

Mise en scène de nouveaux volumes en cœur d’îlot affirmant l’écriture résolument contemporaine
L’ensemble classique précité constitue pour notre intervention sur le jardin un fond de scène homogène de pierre blonde, dont les rythmes variés nous permettent de déterminer 3 séquences : Au Sud, la façade XVIIIe, de grande qualité, est composée de 2 travées avec des hautes embrasures à clé passante, des corniches moulurées, des pilastres à chapiteau corinthien, un couronnement avec une balustrade. Au Nord, la façade XVIIIe réalisée par l’architecte bordelais, Laclotte, est composée de trois travées avec portes fenêtres et garde-corps métallique.

Au centre, la façade très hétérogène laisse apparaître des percements très irréguliers, des murs enduits, des faux appareillages.

C’est au droit de cette séquence centrale que prend place notre intervention : Une superposition de 3 volumes horizontaux de béton blanc, dont les décalages sont autant de passages, terrasses et loggias qui laissent entrevoir détails et modénatures d’arrière-plan. Le contraste saisissant entre les écritures classiques et contemporaines dans le contrepied des horizontales, des rythmes des percements, de leur taille, apporte à la nouvelle composition un équilibre subtil, doux et rassurant. 9 logements prennent ainsi place dans cette extension contemporaine.

Dans le jardin, en fond de parcelle, sont aménagés un parking aérien avec façade végétalisée et 2 maisons individuelles. Le petit pavillon existant en pierre est intégré à la nouvelle composition : il met en scène l’entrée d’une des deux maisons.

Tous les logements créés s’ouvrent ainsi généreusement sur le cœur d’îlot arboré et bénéficient de vues dégagées sur les toits de Bordeaux pour les appartements des derniers niveaux.

Hôtel Montesquieu, réhabilitation et extension d’un hôtel particulier à Bordeaux

  • maître d’ouvrage Compagnie Immobilière de Restauration
  • architectes Mog architectes + Ducos & Rougier (pour réhabilitation des bâtiments sur rue et sur cours)
  • équipe Escaich & Peyre + BG6 + Forten
  • photographies Arthur Péquin
  • mission privée (base type loi mop)
  • lancement de l’opération 2013
  • livraison 2016
  • coût 2 356 000 € ht (budget projet extension)
RDC
R+1
R+2
R+3