Îlot Benauge à Bordeaux

Ce projet d’aménagement et de transformation de l’îlot Benauge, s’inscrit dans le projet Bordeaux [Re] Centres, à la fois projet urbain, projet social et projet humain, dont le principal enjeu est de rendre la ville ancienne plus durable et plus moderne.

Notre proposition répond aux objectifs de ce programme ambitieux de requalification des centres anciens : révéler le potentiel caché de certains quartiers / renforcer la mixité sociale / offrir de nouvelles manières d’habiter / recréer des espaces à vivre / développer la nature en ville / multiplier les cheminements doux.

Implanté rive droite, près de la caserne des pompiers de Bordeaux, l’îlot est bordé par trois rues : la rue de la Benauge, la rue Général du Cheyron et la rue Henri Dunant. A l’origine, le site est occupé par un ancien bâtiment industriel (garage), une chapelle et un square.

La composition générale du plan masse s’appuie sur une interprétation du Plu et du Plan Guide de Bordeaux [Re] Centres, élaboré par Nicolas Michelin. Démolir le garage existant pour redessiner un ilot traversant, aéré, lumineux et connecté à l’espace public, tel est le fondement du projet.

Les bâtiments neufs se développent et s’articulent autour de deux espaces extérieurs offrant une porosité à l’îlot : la cour centrale de l’école d’arts plastiques, et la sente piétonne traversant l’îlot, tel un passage, propre à l’identité de ce quartier. Cette sente piétonne dessert toutes les entités du projet ; son accès est privatisé avec des usages distincts entre les logements et l’école. La chapelle existante est mise en valeur. Elle accueille une partie des locaux d’enseignement de l’école Creasud. En proue de l’ilot, le square est conservé et fera l’objet à court terme d’un aménagement paysager.

Les matérialités de chaque programme sont bien différenciées :

Pour les logements ouverts sur la rue Henri Dunant, le parement de façade en brique fait référence au passé industriel du quartier. Pour l’école d’arts plastiques Creasud, la peau extérieure est traitée avec un revêtement métallique, intégrant des volets perforés mobiles afin de réguler la lumière et animer les façades sur rue.

Les façades sur cœur d’ilot sont habillées de bardage en mélèze traité avec un saturateur.

Construction de l’école d’arts plastiques Creasud et de 14 logements sociaux pour Domofrance,
quartier de la Benauge à Bordeaux.

  • maître d’ouvrage domofrance
  • architecte  Mog architectes (michel moga), mandataire
  • équipe Betri + Math ingénierie
  • photographies Arthur Péquin
  • mission base type contrat marché privé
  • lancement de l’opération 2012
  • livraison 2018
  • surface 2 774 m² sp
  • coût 4 900 000 € ht